A propos du cancer de la prostate

La maladie de la prostate est la forme de cancer la plus répandue chez l’homme en France. La plupart du temps, elle est dépistée tôt, ce qui est une bonne nouvelle. Il existe plusieurs facteurs de risque qui jouent un rôle dans la survenue de la tumeur. Gros plan sur le sujet.

Quels sont les facteurs de risque du cancer de la prostate ?

L’âge est sans conteste le facteur de risque principal causant le cancer de la prostate chez un individu. En général, il survient chez les hommes de plus de 50 ans, puis sa fréquence augmente avec l’âge. En moyenne, 50% de la population masculine diagnostiquée à 70 ans présente une cellule cancéreuse. Des facteurs génétiques sont également mis en évidence auprès des populations à risque. Par exemple, les hommes ayant au moins deux parents proches affectés par le cancer, ont un risque élevé d’être également atteints. Il en est de même pour les autres cas de cancer.

Les chercheurs ont constaté que 5 à 10% des cas de cancers enregistrés en France sont d’origine héréditaire. D’autres cas concernent les facteurs ethniques. Ce type de tumeur est généralement diagnostiqué chez les hommes qui vivent en Occident et en Afrique. Tandis que le taux est plus faible chez les Asiatiques. Les spécialistes ont également observé que les individus qui ont une préférence pour la consommation importante de graisse animale, sont les plus exposés à l’obésité. Par conséquent, ils présentent un risque accru de développer un cancer prostatique. Ce qui explique pourquoi les hommes méditerranéens et Asiatiques en sont moins exposés à cause de leur alimentation riche en fruits, légumes et poissons.

Quels sont les différents symptômes de cette maladie ?

Lors des premiers stades, cette maladie ne présente aucun signe ni symptôme. Les symptômes n’apparaissent que lorsque la tumeur grossit et comprime l’urètre. Ainsi, la personne éprouve un besoin pressant d’uriner, et constate du sang ou du sperme dans l’urine. Elle peut également ressentir une difficulté à contrôler sa vessie ou à retenir la miction. Au moment du jet d’urine, il arrive qu’il ressente une brûlure ou une douleur. Tous ces signes montrent qu’il y a des changements de fonctionnement urinaire chez le malade et qu’il est y a une possibilité qu’il soit atteint du cancer de la prostate. En savoir plus sur le site beljanski.info.

Par ailleurs, le patient présente également des changements au niveau génital à savoir, une éjaculation douloureuse, une difficulté à obtenir une érection, etc. Pour rappel, la tumeur ne cause pas de douleur à la prostate, mais entraîne uniquement des signes urinaires plus particulièrement. Aussi, il ne faut pas oublier que ces signes sont généralement causés par un grossissement bénin de la prostate survenant avec l’âge. Dès lors que le cancéreux présente l’un de ces symptômes, il doit consulter un expert afin d’être diagnostiqué à temps.