Bien comprendre les principes de la rhinoplastie avant de se lancer

De toutes les opérations de chirurgie esthétique, celle du nez appartient à la caste des plus demandées. De son vrai nom, rhinoplastie, l’opération chirurgicale du nez doit être irréprochable, car le résultat est visible.

Comme avec les autres opérations de chirurgie esthétique, la rhinoplastie exige une communication franche entre le patient et le chirurgien avant l’opération. Ces entretiens contribuent à clarifier le résultat voulu par le (la) patient(e) et vérifier s’il est réalisable techniquement et esthétiquement correct. Par an, on dénombre en moyenne 15 000 opérations du nez, équivalent à 5 % de la chirurgie esthétique en Hexagone.

Présentation de la rhinoplastie

La rhinoplastie représente la chirurgie plastique et esthétique du nez, afin de modifier les imperfections présentes. Ce qui nous amène à plusieurs types de rhinoplastie à Paris par exemple : la rhinoplastie fonctionnelle qui sert à redresser la cloison (cause des difficultés respiratoires), la rhinoplastie esthétique qui contribue à changer l’apparence du nez (sur la partie haute osseuse ou sur la partie basse mobile appelée cartilagineuse). Il est possible de diminuer, redresser en largeur et en hauteur un nez sur ses structures cartilagineuses et osseuses. Dans le cas d’une association des chirurgies fonctionnelle et esthétique, on parle de septo-rhinoplastie. La rhinoplastie est aussi assimilée à divers autres gestes de chirurgie esthétique comme la génioplastie. L’opération se pratique tant chez l’homme que chez la femme. Cependant, il est exigé de patienter jusqu’à la fin de la croissance, soit vers 17 ans, avant de la pratiquer.

Chirurgie nasale : les précautions à prendre

La rhinoplastie vise à corriger les disgrâces gênantes sur le nez. Pour les éliminer et parfaire la pyramide nasale, il faut retoucher les petits os et cartilage présents sous la peau du nez et qui sont à l’origine de sa forme. Avant de valider l’opération, le patient doit chercher à rencontrer le chirurgien. C’est à travers les consultations médicales que le patient va dire au médecin ce qu’il désire en réalité. Ensuite, le chirurgien va vérifier que la demande est faisable, s’il accepte, émet des doutes ou renvoie le patient à une requête plus adéquate et réalisable. Cette phase est très déterminante par rapport à l’opération à venir. Car changer la structure ou la configuration du nez revient à modifier l’ensemble de la morphologie de la face.

L’opération de chirurgie esthétique nasale n’est pas une décision à prendre à la légère. Afin de permettre au patient de faire des choix judicieux, le chirurgien doit présenter des photos et des images de simulation au patient. De plus, le patient a l’obligation de choisir avec minutieusement son chirurgien esthétique. Le choix judicieux demande de passer par des investigations et des enquêtes approfondies sur le personnage. Une fois identifié, ce doit être un praticien ayant des tarifs accessibles, même si ce n’est pas une garantie de qualité, et inversement, des prix élevés ne le sont aucunement. Ce qui compte, c’est de bien se renseigner avant d’accepter une opération chirurgicale du nez, au minimum parler avec des patients satisfaits.